SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
SIGTV.FR
sigtv

Un autre regard sur la géomatique


Les 5 tendances 2017 du SIG, selon Rony Gal


Dans un monde de plus en plus digital et interconnecté, il devient essentiel d’élargir les collaborations, de développer les échanges et de réfléchir collectivement pour apporter, les meilleures réponses aux enjeux auxquels nous devons faire face. Voici les 5 grandes tendances des SIG qui pour Rony Gal, président et fondateur d'Esri France, marqueront cette année.



Dans un monde de plus en plus digital et interconnecté, il devient essentiel d’élargir les collaborations, de développer les échanges et de réfléchir collectivement pour apporter, les meilleures réponses aux enjeux auxquels nous devons faire face. Voici les 5 grandes tendances des SIG qui pour Rony Gal, président et fondateur d'Esri France, marqueront cette année.

1- Des analyses géo-spatiales avancées
Connaître et maîtriser son environnement grâce à l’analyse spatiale sont des valeurs fondamentales pour le développement de toute entreprise. Le SIG rend possible l’analyse et la lecture des données de manière visuelle, simple et accessible partout, sur tous les supports et à tout moment.
 
2- Une analyse rapide et efficace du Big Data
Que faire des innombrables informations disponibles qui intègrent la dimension spatiale et  auxquelles nous avons désormais accès ? Les organisations et les utilisateurs peuvent désormais facilement s’approprier ces données pour les comprendre et créer leurs propres flux d’analyses.

Les 5 tendances 2017 du SIG, selon Rony Gal

3- Le SIG en temps-réel
Les plateformes participatives et la consultation sur tous les périphériques permettent une utilisation « en temps réel » qui doit pouvoir s’intégrer directement de l’Internet des Objets (IoT) vers le SIG. C’est grâce aux SIG que l’information est analysée, visualisée et partagée au sein d’applications en ligne auxquelles se connectent les organisations et les consommateurs.
 
4- S’adapter à la mobilité
Le SIG procure une expérience utilisateur toujours plus fluide et rendue possible grâce à son intégration directe dans les générateurs d’applications et les applications mobiles. Les smartphones sous iOS ou Android peuvent ainsi contribuer à la collecte des données géospatiales et à leur exploitation, n’importe où pour ensuite les partager dans le Cloud de l’organisation.
 
5-    Un SIG plus « consumer friendly »
Le SIG est désormais directement connecté au public permettant aux professionnels de partager facilement auprès du plus grand nombre certaines parties de leurs travaux et de leurs analyses. L’outil SIG qui réunit puissance de traitement, capacité à fédérer les données et ergonomie d’utilisation se situe ainsi au carrefour de 2 mondes, celui des Géomaticiens (professionnels du SIG) et du grand public.

+ d'infos :
www.esrifrance.fr




Accès SIGMAG numérique

Recherchez dans le site



Inscription à la newsletter