SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Facebook
Twitter

À l’ère du SIG collaboratif 


Carte blanche à Lydie Baherre, responsable du SIG de la Communauté de Communes d’Erdre & Gesvres, une intercommunalité de 60.000 habitants à proximité de Nantes (44).



À l’ère du SIG collaboratif 
La Communauté de Communes Erdre & Gesvres dispose d’outils SIG depuis 2005 et a rejoint le monde Esri en 2016. Avant cette date, la première génération du webSIG permettait aux utilisateurs un accès en consultation et l’ensemble de la mise à jour des données incombait alors au service géomatique.

Devant le grand nombre de sollicitations, celui-ci ne pouvait pas toujours répondre rapidement aux demandes des services. Résultat : la mise à jour des données manquait de réactivité et les collègues n’étaient pas toujours satisfaits du service rendu. Cet accès limité aux données faisait que certains services ne voyaient pas toujours l’intérêt d’utiliser les outils SIG.
 

Début 2017, les utilisateurs du territoire d’Erdre & Gesvres ont découvert les nouveaux outils mis à leur disposition : Portal for ArcGIS pour l’outil grand public et arcOpole PRO proposé par GÉOMAP IMAGIS pour les outils métiers des élus et des agents du territoire.
L’accès à de nouvelles fonctionnalités dans arcOpole PRO, comme la mise à jour de données, a offert de nouvelles perspectives d’organisation du travail et de répartition des tâches entre le service SIG et les services thématiques.

Si l’on prend l’exemple de la gestion des Points d’Apport Volontaire (PAV), le service Déchets peut désormais actualiser les données lui-même et les usagers peuvent ensuite consulter ces informations en temps réel.
Le service Déchets peut à la fois créer, déplacer ou supprimer un PAV (modification de la géométrie). Il peut également modifier la fiche d’informations associée à ce point (modification des attributs). Pour ce faire, il utilise un outil métier spécifique développé par le service géomatique dans arcOpole PRO ; l’option « Feature Access » y est activée pour permettre l’actualisation de données. En complément de cet outil métier, le grand public et les usagers accèdent à une application développée avec Web AppBuilder for ArcGIS.

Cette nouvelle organisation permet au service Déchets d’être autonome dans la mise à jour des données liées au recyclage. Puisque l’actualisation est réalisée dans la base de données du webSIG, la mise à disposition des données pour d’autres outils métier ou pour l’outil grand public est immédiate, comme l’illustre ce schéma.
 

Cette logique d’utilisation du SIG est dans l’esprit de « The science of where » que l’a prôné Jack Dangermond, le fondateur d’ESRI lors de l’UC de San Diego en 2017 : « Le système de gestion (System of Record) qui permet la collecte et maintenance des données interagit avec le système de collaboration (System of Engagement). Celui-ci permet d’ouvrir son SIG à des services ou aux citoyens pouvant interagir, enrichir et partager autour des contenus, des cartes et des applications que le service SIG a mis à leur disposition ».

La collaboration des utilisateurs à l’enrichissement du SIG se poursuit actuellement avec la mise en place de cartes collaboratives sur 2 thèmes différents : les initiatives en faveur des transitions d’une part et d’autre, les déplacements doux. Les usagers remplissent un questionnaire Survey123 for ArcGIS en répondant à quelques questions et en géolocalisant leur réponse. Après modération des réponses par le service concerné dans un outil métier arcOpole PRO, le grand public peut accéder à l’ensemble des réponses dans une carte web développée avec la visionneuse de carte simple de Portal for ArcGIS.
Autant d’initiatives présentées sur le GÉO Port@il d’Erdre & Gesvres.

+ d'infos :
www.geo.cceg.fr
À l’ère du SIG collaboratif 


Accès abonnés et archives en ligne

Recherchez dans le site



Inscription à la newsletter





KIT MEDIA (1)