SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

AVC : vers une meilleure prise en charge grâce au SIG




Julie Freyssenge est géographe de la santé, actuellement "doctorante" auprès de Lyon 1 avec le laboratoire de santé publique HESPER et l'UMR 5600 Environnement Ville Société (EVS). Elle travaille depuis plus d'un an sur son projet de thèse sur la mesure de l'accès pour la prise en charge de la phase aigüe des patients victimes d'un AVC; un projet financé par convention avec l'Agence Nationale de la Recherche et le Réseau des Urgences de la Vallée du Rhône (RESUVal).

Communicante lors de la conférence francophone Esri 2017, elle s'est arrêtée sur le plateau de SIGTV pour nous expliquer ses travaux qui peuvent avoir un impact important et crucial dans la bonne récupération après un AVC. En effet, dans le cas d'un AVC chaque minute compte !  La prise en charge diffère d'une assistance "classique" pour toute autre urgence. Il s'agit d'agir vite (dans les 3 heures, après 7 heures les dommages sont souvent irréversibles), avec les matériels adaptés pour obtenir une hospitalisation rapide dans le service adapté et formé à ces pathologies. Julie Freyssenge a développé sous ArcMap un modèle d'accessibilité basé sur de la répartition spatiale dont les résultats varient selon les lieux, les modes de prises en charges, les conditions de trafic, les fenêtres thérapeutiques...

L'étudiante mène actuellement des tests de validation de son modèle en région lyonnaise avec le SAMU et les pompiers. Elle souhaite aussi étendre cette méthode à d'autres pathologie. Son but : qu'il puisse être validé par les autorités compétentes et généralisé à l'ensemble du territoire. Notre souhait : qu'elle y parvienne ! Selon l'association France AVC, une personne est victime d'un AVC en France toutes les 4 minutes et contrairement aux idées reçues, l'AVC ne concerne pas seulement les personnes âgées. Chaque année, 10 à 15.0000 personnes de moins de 45 ans en pleine activité voient leur vie bouleversée par un AVC.

Entretien réalisée par Xavier Fodor et Geoffrey Boyer

AVC : vers une meilleure prise en charge grâce au SIG