SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

Covid-19 : mobilisés, les services SIG des collectivités ouvrent très vite des applications dédiées




Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Covid-19 a chamboulé du jour au lendemain le planning et le quotidien de tous, y compris des services SIG. Après quelques jours de flottement, il a fallu mettre les bouchées doubles pour accompagner les différentes mesures relatives au confinement, à la poursuite et au soutien de l’activité économique ; des choix locaux, guidés par des impératifs politiques et une exigence citoyenne. Le tout étant à mener dans une vraie urgence de résultat et de mise en service quasi immédiate.
 
C’est sur ce postulat qu’Esri France et arcOpole ont animé, mardi 7 avril, un webinar présentant, durant une heure, les différents développements applicatifs (basés sur le SIG et différentes solutions Esri), réalisés par les communautés d’agglomérations de Versailles Grand Parc et de Caux de Seine et la Région Centre-Val de Loire.

3 applications livrées en une demi-journée

Julie Hodez, Responsable du pôle d’ingénierie territoriale à la CA Versailles Grand Parc, a ainsi détaillé la mise en œuvre de trois applications en à peine une demi-journée ! «Le samedi 21 mars, alors que nous étions tout juste réorganisés en télétravail, le maire de Versailles a pris la décision de fermer le marché, mettant 190 commerçants à l’arrêt. Face à la perte évidente de leurs chiffres d’affaires, la ville a souhaité mettre en place des solutions pour les aider. Un groupe facebook a d’abord était ouvert, mais il a rapidement fallu mettre en place un outil pour savoir si les commerçants restaient ouverts ou pas, pour communiquer leurs nouveaux horaires, leur possibilité d’assurer des livraisons et leur permettre de passer des principaux messages aux riverains».
 
Les trois solutions ont consisté en la mise en œuvre : d’un formulaire Survey123, d’un tableau de bord avec ArcGIS Dasboards et enfin d’une application plus complète, élaborée avec Web AppBuilder et destinée au grand public. Le site ainsi construit permet de présenter des listes de commerces, notamment à proximité de chez eux (en utilisant le widget «autour de moi»), mais aussi l’emplacement, les informations liées, ainsi que l’itinéraire pour se rendre de son domicile au commerce.


«La communication de l’agglomération a proposé ce panel de solutions aux communes qui ont toutes voulu le développer sur leur propre territoire. En quelques jours, ce sont 406 commerces qui ont ainsi été référencés, dont 232 alimentaires, mais aussi des entreprises artisanales que l’on attendait moins... Le site, qui répond à un vrai besoin des commerçants et des habitants, a recueilli plus de 41.000 vues en dix jours, avec une fréquentation suffisamment intéressante pour que l’on réfléchisse à le maintenir hors contexte Covid-19», affirme Julie Hodez.

La géomaticienne en profite pour souligner le fait que d’habitude un service SIG travaille surtout avec des services techniques : «Travailler avec des commerces est plus inédit, tout comme créer 3 applications en quelques heures»!

Collecter des données non disponibles, en situation de télétravail

Du côté de la Région Centre-Val de Loire, l’urgence économique (le volet économique est une des compétences des régions) a imposé une réaction rapide, comme le confie Adrien Molard, Responsable du SIG. «Le Président nous a passé la commande jeudi 26 mars à 19h, tout en nous indiquant que la conférence de presse de lancement était fixée le lundi 30 mars à 15h30»... Week-end inclus, il restait donc très peu de temps pour développer une carte permettant aux producteurs de se faire connaitre et aux citoyens de trouver des produits frais près de chez eux.
 
«L’une des premières problématiques était de collecter, en situation de télétravail, des données non disponibles. En effet, en zone rurale, les producteurs ne sont pas forcément connus et vendent habituellement leurs productions aux grossistes et non en direct. Cette collecte s’est réalisée à travers un formulaire Survey123 qui permettait, au-delà des champs d’informations dédiés, de réunir des fichiers d’informations complémentaires comme des flyers ou des listes de produits disponibles; l’intérêt de Survey123 reposant dans sa version mobile. Ensuite, un webmaster qui ne connaissait absolument pas ArcGIS Builder a eu quelques heures pour développer un site dédié, ensuite poussé à travers ArcGIS Hub. Ce site propose une carte interactive pour trier une liste de producteurs via différents critères et afficher les résultats sur une carte, notamment avec le widget «résumé autour de moi».
Covid-19 : mobilisés, les services SIG des collectivités ouvrent très vite des applications dédiées

À l’heure dite, une première version du site a été proposée. Depuis, elle a été enrichie, notamment avec un lien vers le widget, une version mobile, un lien vers la carte, puis l’ajout de la modération et la mise à jour des données par l’agence économique régionale.

«Les premiers retours sont très positifs autant du côté des producteurs que du Président de la Région. 400 références ont été réunies et vues plus de 100.000 fois en une semaine ! Nous avons montré ce que nous étions capables de produire en télétravail et en 2,5 jours, exactement 5 jours en équivalent temps plein, avec les outils ArcGIS déjà à disposition dans le service. Tout ceci a coûté à la Région seulement 5 euros: le prix du nom de domaine acheté pour faciliter l’accès au site (au lieu d’une url en arcgis.hub)»
 
Adrien Molard estime que ce site va évoluer ans les prochains jours en raison de la temporalité des productions : après les fraises et les asperges, viendra le gigot d’agneau pour Pâques. Les éleveurs vont aussi modifier leurs offres de services, en ajoutant par exemple la livraison ou un retrait façon drive. Le site pourrait aussi rester une fois l’épisode Covid-19 derrière nous.

Utiliser ArcGIS Online pour laisser les ressources serveurs disponibles pour le télétravail

La troisième présentation de Cédric Grenet, Directeur du numérique à Caux Seine Agglo (le service SIG dépend directement de la direction du numérique), valorisait, elle aussi, une application cartographique interactive des commerçants restés ouverts en cette période de confinement. Elle a été développée avec l’aide de l’agence de développement. Les appels téléphoniques de la chargée de mission commerce ont été soutenus par un formulaire commerçants. Au final, le site Internet développé avec l’aide du service communication recense 206 commerçants, artisans, producteurs et services ouverts, dont 25% livrent en cette période Covid-19. Un développement qui devrait probablement être en partie conservé, notamment par la direction du tourisme qui envisagerait de promouvoir les producteurs locaux...
 
Le témoignage de Cédric Grenet était particulièrement intéressant sur l’évocation de sa position dans le CODIR de Caux Seine Agglo, et le fait que la cellule SIG a aussi sa place dans la cellule de gestion de la crise. «Toute l’année, la cellule SIG est sensible aux risques naturels, notamment d’inondation, et aux risques technologiques avec 8 sites classés seveso sur notre territoire. Elle a aussi une excellente connaissance des outils disponibles. En cette période de crise, les géomaticiennes peuvent ainsi proposer des solutions adaptées et de nouvelles applications, sans forcément avoir reçu une commande de tel ou tel service». 

Covid-19 : mobilisés, les services SIG des collectivités ouvrent très vite des applications dédiées
Parmi les développements spécifiques à cette période, Cédric Grenet a présenté une application développée pour la police municipale intercommunale (PMI) avec qui la cellule SIG travaille très régulièrement. «Nous avons travaillé sur la problématique des regroupements ou des incidents constatés pendant le confinement. À partir d’un simple ficher Excel fourni par la PMI, nous avons développé un formulaire d’intervention à l’aide de Survey123. Les données géolocalisées sont ensuite valorisées sur une carte qui permet, par exemple, de repérer la densité des activités quotidiennes par des points chauds et, autre exemple, les frictions autour des déchèteries fermées dans cette période de jardinage intensif».

Autre application : «Gardons le contact», une StoryMaps développée avec le modèle Crowdsource à destination exclusivement interne des agents de Caux Seine Agglo. Elle permet à chacun de poster un petit message ou une photo : bref, conserver du lien entre collègues alors que tous sont en télétravail.

Covid-19 : mobilisés, les services SIG des collectivités ouvrent très vite des applications dédiées
Enfin, Cédric Grenet abordait deux points importants. Comme ses collègues de Versailles et du Centre-Val de Loire, il signalait que toutes les applications cartographiques développées pendant cette période avaient fait l’objet, avec l’aide du DPO, d’une intégration temporaire au RGPD. Toutes les données récoltées seront supprimées à l’issue de la crise.

Enfin, le directeur du numérique signalait que le 16 mars à 17h, tous les sites de l’agglomération étaient fermés et les personnels mis en télétravail, dont 150 agents qui ne l’avaient jamais été. «Les applications ont toutes été développées sur ArcGIS Online et pas sur notre portail et notre serveur. Cela nous permet d’assurer une parfaite qualité de consultation, tout en préservant nos ressources serveurs internes pour les outils cruciaux et surtout pour supporter les charges du télétravail des agents».
 
L’intégralité de ce webinar qui devrait inspirer bon nombre de collectivités sera prochainement disponible en replay vidéo. Nous le diffuserons en bas de cet article. 

Xavier Fodor

+ d'infos:

arcopole.fr
versaillesgrandparc.fr
versaillesgrandparc.fr/lagglo/competences/le-developpement-economique/retrouvez-les-commerces-ouverts-pendant-le-confinement/
regioncentre-valdeloire.fr
produits-frais-locaux-centre-valdeloire.fr
cauxseine.fr