SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

Esri propose d'héberger des contenus ArcGIS Online en Europe




Depuis la dernière mise à jour de mars, les nouveaux abonnés ArcGIS Online bénéficient de la possibilité de choisir «l'hébergement des données régionales». Ainsi, des utilisateurs français peuvent décider que leurs données soient stockées dans un Data Center situé physiquement en Europe. 
  

Jusqu'ici, Esri ne permettait pas de choisir ce lieu d'hébergement. Les principaux prestataires comme Amazon Web Services et Google étant américains, les données sont soit hébergées sur des serveurs aux États-Unis, soit dépendent de la responsabilité des prestataires, donc de la législation américaine. Cela ne veut pas dire que la sécurité des données n'est pas effective. Esri garantit même un très haut niveau de sécurité aux données en s'appuyant sur des certifications très strictes. Cependant, cet hébergement de données aux États-Unis ou sous l'égide de sa législation posait un sérieux problème à certaines organisations.

Esri répond donc à cette exigence des Européens, notamment des Français, de conserver les données sur leur sol, au moins celui de son continent ; d'autant qu'il existe des prestataires de premier ordre comme le français OVHcloud. D'ailleurs, l'Europe est le premier et pour l'instant le seul continent à être concerné par cette mesure. 

Quant aux données, il s'agit des couches d'entités hébergées, couches tuilées, fichiers de données (Géodatabases, Shapefiles, images, etc.), cartes et scènes web, fichiers des pièces jointes des entités et divers documents (images, textes, zip, etc.). Esri précise toutefois la limite de cette souveraineté. Certaines métadonnées ou que certains géocodages, calcul de parcours, etc. transiteront toujours par les services et logiciels fonctionnant sur les serveurs aux États-Unis, même si les données d'entrée sont bien hébergées en Europe...

Esri propose d'héberger des contenus ArcGIS Online en Europe
Autre point important : cette capacité concerne exclusivement les nouveaux utilisateurs ArcGIS Online ! Elle se paramètre uniquement lors de la création du compte (photo ci-dessus). Impossible donc pour un utilisateur disposant déjà d'un compte de réaliser aujourd'hui ce choix (à moins de jouer avec un deuxième compte...).
Le Blog arcOrama précise aux utilisateurs existants que les paramètres par défaut de l'organisation qui permettent notamment de choisir la «Région» ne concernent uniquement la langue et le format par défaut d'ArcGIS Online et en rien l'hébergement des données qui restera donc aux États-Unis, même si l'on modifie ce réglage...

Enfin, notons que cette disposition tombe à pic alors que le confinement lié à l'épidémie de Covid-19 a mis en lumière la possibilité de télétravail pour nombre des professionnels, parmi lesquels les géomaticiens. Si de nombreuses organisations ont disposent de passerelles vers leurs serveurs internes via des réseaux privés virtuels (VPN) sécurisés, elles se heurtent souvent au fait que ces VPN sont insuffisamment calibrés pour des connexions simultanées de tous leurs employés. Le recours à ArcGIS Online pour un accès distant aux logiciels et aux données sans surcharger le réseau d'entreprise est souligné comme étant un vrai atout. S'il s'accompagne maintenant de mesures de «sauvegarde» des données, c'est encore mieux...

+ d'infos :
esrifrance.fr
Politique générale de sécurité et de certification d'ArcGIS Online