SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

La Mairie de Vannes amortit son SIG en 2 ans




La Mairie de Vannes amortit son SIG en 2 ans
Savez-vous combien la mairie de Vannes a dépensé en 15 ans dans son SIG ? Environ 930.000 €, hors frais de personnel. Si vous trouvez que cela fait beaucoup, pensez plutôt qu'il n'a fallu que deux ans seulement pour amortir cet investissement lissé sur 15 ans !

 

Extrait du dossier “SIG, l'investissement gagnant", publié dans le SIGMAG n°10 d'octobre 2016 :

La Mairie de Vannes amortit son SIG en 2 ans
En 16 ans, l’utilisation des données du SIG s’est étendue à toute la mairie, jusqu’aux élus. Les économies qu’il génère ne se perçoivent donc pas directement. L’outil est devenu indispensable et irrigue les directions à tous les niveaux, comme appui logistique à la plupart des réunions de direction ou lors des réunions publiques. S’il est difficile de quantifier précisément les bénéfices, on peut chercher à estimer leur valeur par l’approche sur les usages car les services municipaux sont moins sollicités. Si l’on considère simplement le gain de temps à 5% d’un ETP pour les services d’urbanisme, de voirie, des espaces verts et de la direction de l’eau, et 10% pour tous les autres guichets (ce qu’estime la municipalité), on arrive à 30% x 1.650 heures x 33€/heure = 16.500 € d’économies indirectes/an.

Le bénéfice du SIG est aussi mesurable dans les gains directs qu’il génère dans la gestion des services techniques ou de l’urbanisme, la préparation des déclarations de projet de travaux (DT) ou d'intention de commencement de travaux (DICT), la circulation et les transports, les espaces verts ou encore ses usages en communication comme support de présentation publique des actions municipales, l’aide à la planification des aménagements, notamment les économies d’énergie. Les agents des services n’ont plus besoin d’aller sur le terrain pour connaitre la configuration des lieux. Sans compter les dégradations évitées par la localisation exacte des réseaux, lorsque les travaux sont conduits correctement au bon endroit avec les bons outils. Pour refaire une voirie, par exemple, le SIG permet d’économiser six mois de préparation et 20.000 € de collecte préalable d’information sur les équipements urbains (état des voies, signalisation, mobiliers, accessoires). Tout cela représente un bénéfice direct.

La mairie estime ces économies à 5% de l’activité (différence entre le temps passé sur le SIG et le temps qu’il aurait fallu pour trouver ou collecter l’information sans le SIG) pour des profils généralistes (150 agents) et 10% pour des profils plus techniques (50 agents). Cela équivaut à 12,5 ETP, soit 12,5 x 1.650 x 33 €, soit 680.500 € / an.

Découvrez de nombreux témoignages dans ce dossier exceptionnel !


Article rédigé par Xavier Fodor - SIGMAG & SIGTV.FR le Mercredi 12 Octobre 2016