SIGMAG SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

La géo métaphore du couteau suisse


Peu à peu, outil après outil, Geo Data Solutions se positionne comme un interlocuteur complet sur les projets qui allient analyse, expertise SIG et intégration IT ; en attendant l’arrivée d’autres capacités...



En décembre 2021, Geo Data Solutions (GDS) a rejoint les rangs des partenaires d’Esri : une belle consécration pour son dirigeant fondateur Daniel Ribeiro. Une logique aussi pour une entreprise dont le développement ne souffre que d’anecdotiques hésitations sur son nom commercial, ajouté fin 2020. En effet, la société créée en octobre 2015 se nomme IT IS GIS. « Cela symbolise ce lien entre le monde informatique et le SIG. C’est aussi un parfait résumé de mon parcours. D’ailleurs, cette série phrasée d’acronymes est la signature de mon compte twitter depuis 2011 », confie Daniel Ribeiro. Développeur informaticien en bases de données, il en a retiré la connaissance sur les nombreux secteurs qui composent une entreprise, quelle que soit sa taille. Originaire d’Orléans, c’est à son arrivée en Suisse en 2002 qu’il a commencé à découvrir les développements d’outils cartographiques. Durant 13 ans, Daniel Ribeiro a appris auprès de ses collègues, en s’auto formant à la gestion de projets et business analyse, et surtout en côtoyant de près les équipes clients. « La forte croissance des plates-formes fonctionnelles m’a laissé penser qu’il y avait une place à prendre de pivot entre métiers et informatique, de conseil en tant qu’architecte de solutions orienté client ».  

Il démarre l’aventure seul, en tant que consultant auprès d’un service de la sécurité publique du Canton de Vaud. « Ils avaient identifié un potentiel d’exploitation du SIG. Beaucoup de choses étaient à faire et après plusieurs mois d’études et d’analyse, ils m’ont demandé de gérer la mise en place de cette nouvelle organisation, avec une part de configuration technique ». Bien que dans l’ombre, ce premier travail s’avère une excellente carte de visite, débouchant sur d’autres projets. « Encore actuellement nous faisons peu de prospection commerciale, 95% des projets proviennent de connaissances et du bouche-à-oreille. De plus, nous travaillons toujours pour nos clients historiques ». Le jeune chef d’entreprise emploie le pluriel depuis l’arrivée d’une stagiaire en 2016 et la première « embauche ferme » d’un ingénieur en géoinformatique en 2017. « Il y a eu un choix à faire entre celui de rester consultant mono sujet ou celui de développer plusieurs projets qui nécessite de s’appuyer sur des profils et des métiers différents, et donc de prendre la voie de l’entreprise ». 


Flexibilité et discrétion

Ainsi, IT IS GIS emploie aujourd’hui trois développeurs IT et quatre autres personnes aux profils SIG, analyse commerciale et gestion de projets. Si son siège social est établi à Eysins, près de Nyon, la société n’a toujours pas de local. « Seul au départ, j’ai souscris un contrat avec une société qui propose des bureaux partagés n’importe où dans le Monde. Mon idée était d’avoir une totale flexibilité de travail selon l’endroit où se situe mon client ou un collaborateur ; les réunions se tenant aussi dans un café ou au restaurant. L’habitude est restée, validée depuis par la pratique télétravail apparu avec la pandémie ». 

La discrétion est une autre particularité de Geo Data Solutions. « Nous intervenons auprès de clients dont on ne peut pas parler, dans le cadre de contrats-cadres, lâche Daniel Ribeiro. Ce sont des entités publiques cantonales, des établissements parapublics,  des sociétés dans l’immobilier ou le secteur de l’assurance. Tous sont établis en Suisse, car nous n’engageons pas de démarche particulière au-delà de la frontière. La très grande majorité d’entre eux utilise les solutions Esri. Ainsi 80% de nos projets se font avec ArcGIS ; un vrai système d’information complet et au potentiel incrémental : web, mobile, 3D, temps réel, etc. La gestion de cet ensemble demande beaucoup d’implication parfois en appui des services informatiques, en plus des équipes métiers pour l’accompagnement fonctionnel et applicatif ». Dans ce contexte, le partenariat signé avec Esri Suisse est important, car il va permettre non seulement d’être inscrit dans la liste des partenaires (« sans être en confrontation directe avec les autres distributeurs et partenaires d’Esri »), mais aussi d’avoir accès à des licences sur une plus grande panoplie d’outils : « cela va nous permettre d’aller plus facilement sur tout le spectre des outils proposés par Esri ».  

Par ailleurs, Geo Data Solutions compte dès cette année élargir le cercle de ses prestations. Il y a tout d’abord le « gouvernail » dont GDS est le représentant en Suisse. C’est un bon exemple de réexploitation de l’information géographique auprès de personnes qui ne sont pas des spécialistes du SIG. Les premières livraisons de ce nouveau type de « carte interactive » sont prévues courant avril. Surtout, la société s’équipe pour réaliser en interne des acquisitions de données sur le terrain, complétant ainsi la chaine de la donnée. Enfin, il vient de nouer un partenariat dans le domaine de l’hébergement des solutions. « Sur plusieurs projets, nous allons gérer l’infrastructure de la solution SIG de A à Z, en répondant à des exigences d’hébergement 100% suisse ». Nul doute que Daniel Ribeiro, auteur depuis juin 2020 d’une rubrique dans SIGMAG, se nourrira de ces nouvelles capacités pour des réflexions qui font sens en Suisse et plus loin encore. De futures Perspectives ?  
Xavier Fodor

+ d'infos : 
geodatasolutions.ch


Article mis en ligne par la rédaction SIGMAG & SIGTV.FR