SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

Les géomètres-experts proposent 10 solutions pour limiter l’étalement urbain




Les géomètres-experts proposent 10 solutions pour limiter l’étalement urbain

Réintroduire la nature en ville à travers un coefficient minimal de nature par habitant, recentrer les services dans les centres-bourgs afin de limiter le développement de surfaces commerciales périurbaines, redonner les moyens aux villes et villages ruraux pour maintenir et développer les activités, emplois, commerces, services et loisirs, reconquérir les friches industrielles qui représenteraient entre 80 000 et 100 000 hectares en France, ou bien encore revaloriser les espaces verts perméables à l’eau et riches en biodiversité au sein des villes.

Voici quelques unes des dix propositions que vient de publier l’Ordre des géomètres-experts dans le but de limiter l’artificialisation des sols et l’étalement urbain.
 

Cette réflexion se mène dans le prolongement du Plan Biodiversité et le lancement par le gouvernement du principe de la zéro artificialisation nette (ZAN) à l’horizon 2050. Son objectif: limiter l’étalement urbain lié au développement de zones pavillon pavillonnaires et à l’implantation de zones d’activités et de surfaces commerciales à la périphérie des villes.


Pour un urbanisme pluriel et non une sanctuarisation

«En tant que professionnels de l’aménagement des territoires et du cadre de vie, nous savons que la richesse se trouve dans les frottements, dans l’interstice, dans l’interface, affirment les géomètres-experts. C’est là que se situent les échanges, le lien social, l’ouverture aux autres, la tolérance et l’intelligence. Nous sommes donc en faveur d’un urbanisme pluriel, adapté au contexte dans lequel il s’inscrit».

 

Leurs dix propositions permettent ainsi une application constructive et mesurée de ce principe, afin de ne pas dériver vers des effets de « sanctuarisation », qui risqueraient d’accentuer la désertification. 

 

En effet, les géomètres-experts tiennent compte des constats alarmants liés à l’artificialisation des sols et des conséquences indéniables en parallèle au réchauffement climatique sur les épisodes d’inondations et de sécheresses de plus en plus fréquents. Il leur semble donc nécessaire de travailler sur la perméabilité des sols et les zones de captation. Pour autant, le travail doit se mener sur différentes formes urbaines, ou dans le développement de projets à biodiversité positive et de production agricole urbaine.

Enfin, l'Ordre des Géomètres-experts affirme ses propositions par un manifeste pour un aménagement équilibré des territoires.


+ d'infos:
géomètre-expert.fr
Télécharger les 10 propositions de l'Ordre des Géomètres-experts
Télécharger le manifeste pour un aménagement équilibré des territoires