SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Facebook
Twitter

Retour sur la 22ème conférence francophone Esri : SIG 2018


« SIG Imaginons demain ». Le thème de la 22ème conférence des utilisateurs francophones d’Esri a fait le plein. Avec, à la tribune, des visions stratégiques, des démonstrations techniques, des centaines d’expériences utilisateurs à partager et surtout de très grands témoins engagés et passionnés.



Tout est possible. Comme réunir, pendant deux jours aux Docks de Paris les 10 et 11 octobre, 2800 spécialistes de l’information géographique venus d’une douzaine de pays francophones. De partager leurs expériences et savoir-faire, progresser et apprendre les uns des autres. D’assister à plus de 200 présentations utilisateurs mettant en avant leurs réalisations. De suivre une trentaine de séances de formations sur toutes les applications proposées. De rencontrer une quarantaine d’exposants, partenaires, éditeurs ou constructeurs, proposant des services et des outils dédiés à la cartographie. D’innover auprès d’une dizaine de Start-up très impliquées dans la géomatique. Et bien d’autre…, cela afin de préparer l’avenir en faisant progresser durablement la place de la géomatique dans la société.
 

Trois concepts pour une transformation numérique des organisations

© Vincent Krieger
© Vincent Krieger
« Oui, affirme en introduction Rony Gal, PDG d’Esri France, les SIG sont désormais au cœur du monde économique, scientifique, politique, social ou culturel ». Quel chemin parcouru depuis 1988 lorsqu’il a fondé cette entreprise, « à l’époque, les SIG étaient considérés comme un système d’experts, limités au domaine de l’aménagement du territoire et à celui de l’environnement. ». C’est donc tout naturellement qu’il oriente la présentation de cette 22ème conférence des utilisateurs francophones Esri sur la vision des années à venir avec pour titre: « SIG Imaginons Demain ».
Cela passe d’abord par la notion de “Science of where”, le cadre que propose le système ArcGIS pour appliquer la géographie et activer la géomatique dans tous les métiers. Désormais le Système d'information géographique (SIG) répond à 3 concepts essentiels :
-          l’intégration : des données et des équipes par la géo,
-          l’analyse spatiale dont la puissance révèle des choses difficilement visibles,
-          la communication puisque la carte est un média efficace et attractif.
Le SIG est devenu une plateforme globale qui évolue rapidement sous l’influence de 3 forces : plus de données, plus de capacités de calcul, plus de R&D et d’innovation.
Ces trois forces ont permis de créer un nouvel outil, simple et accessible, le Web SIG, ouvert à tous, aux non informaticiens ou géomaticiens, chacun dans son métier et sa diversité. Oui, la “Science of where” est un moteur de la transformation numérique des organisations. Que ce soit avec les outils SIG classiques mais aussi dans tous les usages de la carte et de la GéoIntelligence, de plus en plus présents dans les organisations.
 

Des outils de plus en plus puissants et accessibles à plus de données

© Vincent Krieger
© Vincent Krieger
Les présentations de Christophe Tourret, directeur des technologies d'Esri France, et de son équipe témoignent de ces évolutions. « Les signes sont nombreux et montrent que cela fonctionne, résume-t-il, citant trois transformations majeures : votre adoption du modèle de plateforme ArcGIS - notamment sur le Cloud avec ArcGIS Online-, votre adoption d’ArcGIS Pro qui transforme votre SIG en Web SIG, l’explosion des usages collaboratif »».
Les démonstrations techniques mettent ainsi en avant toute la puissance des nouveaux outils liés à la plateforme ArcGIS Pro et ArcGIS Online, l’accessibilité aux données libres (OpenData), la puissance d’Insights for ArcGIS pour l’analyser des données spatiales ou non, les tableaux de bord automatisés avec Operations Dashboard. Avec deux temps forts.
D’abord la présentation de Céline Le Hir, responsable SIG du  Grand port maritime de Rouen, venue témoigner de la richesse du savoir-faire, plaçant la géomatique au cœur de la gestion et de la prise de décision de son organisation. Avec des tableaux de bord de suivi des navires en temps réel, l’analyse spatiale des données, le suivi du dragage des sédiments,…
Ensuite avec une présentation sur les nouvelles passerelles entre le SIG ArcGIS Pro 2.2 et l’outil de CAO BIM Revit d’Autodesk. Le but d’intégrer le monde du bâtiment et des travaux publics aux problématiques d’urbanisme et de carte avec des données interopérables est atteint.
 

Des utilisateurs et des grands Témoins aux démarches novatrices

Pour l’occasion plusieurs centaines d’utilisateurs ont présenté et partagé leurs travaux lors de communications thématiques couvrant l’éventail des activités et des métiers touchés par l’information géographique. De l’agroalimentaire à l’urbanisme, en passant par l’industrie, les infrastructures, les sciences humaines et sociales, le transport et la logistique. Avec plusieurs focus sur les actions internationales et humanitaires, l’environnement, l’aménagement du territoire, les services publics, la sécurité et la défense, les réseaux et l’ingénierie, le géomarketing et la géo-intelligence, le sport et la santé, …
Plusieurs « grands Témoins » ont aussi enrichi les débats mettant en avant des démarches novatrices. Comme Akim Oural, Conseiller métropolitain délégué à la Métropole de Lille, auteur d'une étude sur l’innovation territoriale et d’un rapport intitulé : « Vers un modèle français des villes intelligentes partagées », venu spécialement mettre en avant les visions de la ville de demain. De son côté Yann De Pietro, Responsable des technologies durables chez Nespresso a conçu un système géographique ouvert au profit des producteurs, de leur communauté, de l’environnement qui débouche une compréhension globale et systémique de l’économie et de la stratégie de son entreprise. Ou, enfin, Jean-Luc Dos Santos, directeur du département programme outil industriel chez RTE (Réseau de transport d'électricité) venu témoigner de la transformation numérique engagée par son entreprise, grâce au SIG qu’elle a mis en place il y a déjà près de 30 ans.

Une leçon d’humanité pour tous les hommes et les femmes

© Vincent Krieger
© Vincent Krieger
Une histoire et une expérience concrétisée par la remise à Jean-Luc Dos Santos du trophée SIG 2018, reçu des mains d’Allain Bougrain Dubourg. Il faut dire que ce journaliste grand public et producteur d’émission sur la biodiversité et le monde animal préside aussi la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) qui a signé avec RTE un partenariat novateur afin de préserver la faune ailée nichant sur ses équipements.
Allain Bougrain Dubourg est aussi venu témoigner de son engagement continu pour le monde animal. Et tirer le signal d’alarme sur la dramatique réduction de la biodiversité. Message reçu et compris par l’ensemble des participants déjà sensibilisé aux méfaits de la pollution industrielle sur nos écosystèmes à travers les études et les cartes qu’ils réalisent au quotidien.
Le dernier grand témoin, Philippe Croizon, a également captivé l’assemblée. La grande salle des Docks était pleine à craquer, et silencieuse, en écoutant cet homme raconter ses exploits, partager son enthousiasme, prodiguer son optimisme. Un homme que l’on ne rencontre pas sans émotion : il a, entre autres, traversé la Manche à la nage, relié les 5 continents également à la nage, plongé à plus de 30 mètres, couru le Rallye du Maroc et le Dakar en Argentine. Et montré qu’il y avait beaucoup à apprendre d’un homme qui réalisa de tels exploits qu’on penserait impossible. Une leçon d’humanité pour tous les valides et les invalides. Car pour Philippe Croizon, une chose est sûre, qu’il répète en leitmotiv : « Tout est possible ». Et de rajouter : « Surtout quand on vous dit que c’est impossible ».

Compte rendu réalisé par Hubert d'Erceville
Reportage vidéo Cyril Viart

+ d'infos :
sig2018.esrifrance.fr
 



Recherchez dans le site


Accès abonnés et archives en ligne


Inscription à la newsletter





KIT MEDIA (1)