SIGMAG & SIGTV.FR - Un autre regard sur la géomatique et les systèmes d'informations géographiques SIG
SIGTV.FR
SIGMAG & SIGTV - Un autre regard sur la géomatique
 
Twitter
LinkedIn

GIS4SW 2019 - Rencontre avec Einar Bjorgo (UNOSAT)




Session de questions/réponses (en anglais) avec Einar Bjorgo (UNOSAT), à Genève, lors la conférence internationale GIS for a Sustainable World (GIS4SW) 2019.

Reportage réalisé par Xavier Fodor et Geoffrey Boyer.

Il y a quelques semaines, l’UNOSAT et Esri organisaient à Genève la 7ème édition de la « GIS for a Sustainable World Conference » (GIS4SW). À l’origine, ce rendez-vous était destiné aux organisations internationales, principalement humanitaires. Il visait à apporter des informations sur les évolutions notamment technologiques en terme de SIG, à valoriser les travaux des organisations et favoriser leur mise en relation. Son caractère international devait amener la conférence à changer de pays hôte. Elle s’est tenue une fois à New York avant que l’on prenne conscience du fait que Genève constitue un véritable « hub humanitaire ». Pas moins de 37 organisations internationales, 167 missions permanentes et environ 400 ONG sont installées sur les rives du lac Léman. La conférence y siège désormais. Il y a deux ans, elle a tout de même changé de nom, focalisant sur une thématique aussi large que préoccupante : le développement durable.

​Migrants climatiques

Car tout est désormais étroitement lié, comme en témoignait Nazhat Shameem Khan, Ambassadeur des Fidji en Suisse et représentante des Fidji aux Nations Unies. Le changement climatique a déjà des répercutions visibles sur le chapelet d’îles qui composent son pays. Les conséquences arrivent en domino. D’abord météorologiques, puis écologiques. Avec la montée des eaux, les autorités sont contraintes à déplacer 43 communautés dont les villages sont situés près des côtes. L’un des premiers bâtiments mis en hauteur était une école ; ses élèves comptent parmi les premiers migrants climatiques au Monde. Au-delà des conséquences économiques (les investissements sont colossaux), le traumatisme culturel est intense pour des populations attachées à leurs traditions et à leurs terres. L’Ambassadeur a évoqué en quoi le SIG était indispensable pour bénéficier d’une meilleure connaissance des faits et des enjeux, prioriser les actions et justifier des choix politiques. Elle a aussi rappelé que l’une des premières décisions concrètes a été de mettre en place une plate- forme pour constituer et centraliser des données cruciales (routes, télécommunication ou eau), puis en organiser le partage.
« Collaborer pour un monde meilleur » était justement le thème de cette 7ème GIS4SW. « L’accès aux données devient de plus en plus facile. Les progrès des applications ne servent pas seulement à faire des jolies cartes, insistait Einar Bjorgo, Directeur de l’UNOSAT UNITAIR. Désormais des non spécialistes prennent, en connaissance de causes, leurs décisions en matière d’environnement, eau, développement éducatif, santé, etc. » Autant de thèmes que se succédaient toute les 20 minutes sur scène au fil des différents communicants : World Health Organization, Secours catholique, MSF, American Red Cross, GoodLands... Il y avait aussi le GICHD qui agit pour le déminage dans le Monde. Son responsable du SIG, Olivier Cottray, confie que le nombre de victimes jusqu’ici à la baisse remonte avec les conflits récents qui, en Afghanistan ou en Syrie, se déroulent sur des théâtres à une forte concentration de population et d’infrastructures. Il faut donc une parfaite coordination entre ONG et acteurs locaux pour intervenir.
Ces organisations « non profit » sont aussi aidées par des partenaires technologiques comme Esri, Topomat ou BlueRaster. Cadasta fournit par exemple des solutions permettant aux populations de revendiquer leurs droits fonciers et ainsi tirer un revenu de leurs terres. GISAction assiste des associations au Eswatinit (l’ex-Swaziland) pour planifier et analyser des projets agricoles à l’aide d’un outil basé sur ArcGIS.
Durant trois jours à Genève, ces géo représentants se sont rapprochés pour comprendre leurs fonctionnements respectifs et démarrer ou poursuivre des collaborations ; au bénéfice de tous.